Communiqués

Nous faisons l’actualité car les personnes et leur réalité nous font agir.

Fondation Agbar / Communiqués / L’Institut catalan d’évaluation des politiques publiques juge très positif le Fonds de Solidarité d’Aigües de Barcelona

14 Décembre 2015

L’Institut catalan d’évaluation des politiques publiques juge très positif le Fonds de Solidarité d’Aigües de Barcelona

Le rapport d’évaluation a été présenté ce midi par la Fondation Agbar à l’Agora Agbar de Cornellà de Llobregat et a bénéficié de la participation d’Ignacio Escudero, directeur général d’Aigües de Barcelona, de Frederic Udina, président d’Ivàlua, ainsi que de David Casado et Federico Todeschini, auteurs du rapport d’Ivàlua sur le Fonds de solidarité.

Un fonds qui a d’ores et déjà profité à des milliers de familles

Depuis le début de l’année, le Fonds de solidarité a alloué près de 2 millions d’euros pour régler la facture d’eau de plus de 12 400 familles de l’aire métropolitaine de Barcelone. Depuis la création de ce fonds en 2012, Aigües de Barcelona a accordé quelque 54 000 aides, auxquelles elle a destiné plus de 3 millions d’euros.

Le fonds a été mis en œuvre dans les 24 communes de l’aire métropolitaine de Barcelone qu’Aigües de Barcelona approvisionne en eau.

Un fonds bien conçu et bien mis en œuvre

Ivàlua juge tout à fait positives la conception et la mise en œuvre du Fonds de solidarité de la Fondation Agbar, créé en 2012 par Aigües de Barcelona afin de venir en aide aux familles rencontrant des difficultés économiques pour le paiement de leur facture d’eau. Selon l’organisme public, le fonds a permis de canaliser efficacement la problématique de l’hydro-vulnérabilité, au bénéfice de familles qui, en l’absence de ces aides, seraient confrontées à de graves problèmes.

Le rapport d’évaluation souligne également le « rapport de grande confiance » entre Aigües de Barcelona et les mairies et entités du secteur tertiaire (notamment la Croix rouge catalane, Cáritas Diocesana et les fondations Hàbitat3, l’Esperança et Mambré), au travers desquelles les aides sont allouées aux familles bénéficiaires.

Le rapport d’Ivàlua comprend une enquête auprès des bénéficiaires du fonds, dont il ressort que dans 60 % des cas les titulaires du contrat d’approvisionnement sont des femmes, de moins de 65 ans pour la plupart. 73 % sont de nationalité espagnole, plus de la moitié vivent en couple ou sont mariées, et 74 % n’ont pas suivi d’études au-delà de l’âge obligatoire. En outre, plus de la moitié est au chômage, et 16 % des titulaires sont à la retraite.

Nous utilisons des cookies propres et des cookies de tiers pour améliorer nos services, leur rapidité d’accès, et les personnaliser, grâce à l’analyse de vos habitudes de navigation. Si vous poursuivez la navigation, nous considérons que vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus sur notre politique en matière de cookies