Communiqués

Nous faisons l’actualité car les personnes et leur réalité nous font agir.

Fondation Agbar / Communiqués / Antonio Balmón défend le rôle de l’Àrea Metropolitana de Barcelona (AMB) en tant que moteur de l’économie et de la cohésion sociale au sein du territoire métropolitain

5 Mars 2015

Antonio Balmón défend le rôle de l’Àrea Metropolitana de Barcelona (AMB) en tant que moteur de l’économie et de la cohésion sociale au sein du territoire métropolitain

Antonio Balmón défend le rôle de l’Àrea Metropolitana de Barcelona (AMB) en tant que moteur de l’économie et de la cohésion sociale au sein du territoire métropolitain

Antonio Balmón a participé ce midi à une nouvelle édition du Cercle de l’eau. Lors de sa conférence intitulée « Cohésion sociale et progrès économique au sein de l’aire métropolitaine », le maire de Cornellà a souligné l’importance du rôle de l’AMB en tant que moteur économique de Barcelone et a réclamé « plus d’instruments et de compétences pour œuvrer en faveur de la cohésion sociale du territoire et disposer d’un modèle de gouvernance plus efficace ».

« Au cours des quatre dernières années, la ligne d’action stratégique de l’AMB a été axée sur la création des conditions de durabilité économique permettant de faire face aux politiques de cohésion sociale, de progrès économique et d’équilibre territorial, en garantissant les services métropolitains, en les réorganisant de manière à réduire les coûts sans perdre la qualité, dans le but de consacrer ces ressources à de nouvelles politiques et de nouveaux investissements à finalité sociale et destinés à pallier les effets négatifs de la crise économique », a déclaré Antonio Balmón.

Pour le maire de Cornellà, l’AMB a consacré une bonne partie de ses ressources au cours de ces années de crise à la lutte contre l’exclusion sociale : « Le monde local et métropolitain a apporté une réponse aux difficultés rencontrées par de nombreuses familles en raison de la crise, comme l’illustrent parfaitement le programme de l’AMB contre la pauvreté énergétique, doté de 5 millions d’euros et auquel ont adhéré des entreprises de services de base telles qu’Aigües de Barcelona, ainsi que la mise en place des tarifs sociaux dans les transports publics ou encore l’affectation de 30 millions d’euros au Plan métropolitain de soutien aux politiques sociales ». Par ailleurs, le Fonds de solidarité de la Fondation Agbar constitue un bon exemple de l’engagement des entreprises telles qu’Aigües de Barcelona en faveur de la cohésion sociale du territoire et des familles ayant moins de ressources.

Antonio Balmón a défendu le modèle de gouvernance de l’AMB, une institution métropolitaine créée en 2011 avec le consensus de toutes les forces politiques et « fondée sur la collaboration et la coopération entre les mairies métropolitaines ». Selon lui, l’AMB a permis d’accroître l’efficacité de divers services tels que les transports, la gestion des déchets ou le cycle intégral de l’eau. Sur ce dernier point, il s’est montré satisfait de la constitution d’Aigües de Barcelona à partir d’un partenariat public-privé en vue de rendre la gestion de l’eau plus efficace et plus durable sur le territoire métropolitain.

 

Dans le domaine économique, le maire de Cornellà a défendu la marque « Barcelona » et le rôle de l’AMB, en tant que moteur économique du territoire métropolitain, et s’est montré convaincu du potentiel du monde local pour apporter des solutions innovantes qui favorisent l’internationalisation de l’économie de Barcelone et de la Catalogne. « Il faut réduire notre dépendance à l’égard du centre et du nord de l’Europe », a-t-il signalé.

Pour ce qui est de l’avenir, Antonio Balmón a demandé de renforcer et de consolider le rôle de l’institution : « L’AMB doit disposer de plus d’instruments et de compétences pour œuvrer en faveur de la cohésion sociale du territoire et disposer d’un modèle de gouvernance plus efficace. Par conséquent, il faut rédiger un nouveau Plan directeur urbanistique métropolitain, qui articule la transformation sociale, économique et environnementale de l’environnement métropolitain pour les prochaines décennies ».

Angel Simón, président exécutif d’Agbar, a présenté l’événement en soulignant l’importance du rôle du maire de Cornellà en tant que figure de consensus : « Il est indéniable que sa capacité à rapprocher des positions et à unir différents secteurs a contribué à créer l’AMB actuel il y a quatre ans ».

Après l’intervention du maire de Cornellà, qui a pu être suivie en direct par le biais du compte Twitter @cercledelaigua et de #CercleAigua, Albert Martínez, directeur d’Agbar en Catalogne, a animé un débat centré sur l’action de gouvernement de l’AMB au cours des quatre dernières années et sur le cycle électoral qui débutera au cours des prochaines semaines en Andalousie.

Pour en savoir plus sur les activités du Cercle de l’eau, rendez-vous sur www.cercledelaigua.cat.

Nous utilisons des cookies propres et des cookies de tiers pour améliorer nos services, leur rapidité d’accès, et les personnaliser, grâce à l’analyse de vos habitudes de navigation. Si vous poursuivez la navigation, nous considérons que vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus sur notre politique en matière de cookies