Communiqués

Nous faisons l’actualité car les personnes et leur réalité nous font agir.

Fondation Agbar / Communiqués / Angel Simón : « Aigües de Barcelona continuera de proposer le service le plus efficace et de la meilleure qualité dans la région métropolitaine de Barcelone »

23 Mars 2017

Angel Simón : « Aigües de Barcelona continuera de proposer le service le plus efficace et de la meilleure qualité dans la région métropolitaine de Barcelone »

Agbar a célébré jeudi la Journée mondiale de l’eau avec un événement organisé dans l’Ágora Agbar de Cornellà de Llobregat. Angel Simón, président exécutif d’Agbar, a affirmé : « nous avons accompagné l’expansion de Barcelone durant 150 ans, propageant le nom dans 71 pays où notre excellence est reconnue et nous sommes convaincus que nous poursuivrons nos activités durant encore un siècle et demi de plus au service des habitants de la région métropolitaine de Barcelone ».

Cette année, la thématique de l’événement était les « eaux usées ». Pour Aigües de Barcelona, au XXIe siècle, cela implique de parler de réutilisation, comme l’a fait remarquer Ignacio Escudero, directeur général de la société. « Grâce aux technologies et aux infrastructures dont nous disposons sur notre territoire, nous devons progresser vers la réutilisation et fermer ainsi le cycle de l’économie circulaire », a-t-il souligné.

Angel Simón, président exécutif d’Agbar, a rappelé qu’à l’occasion d’un événement aussi important que la Journée mondiale de l’eau, il convient de mettre en valeur la coopération avec les administrations, ainsi que l’efficacité et la qualité qu’apporte Aigües de Barcelona à la ville de Barcelone et aux communes environnantes depuis 150 ans « grâce aux efforts et au travail de six générations ».

En référence au thème de la Journée mondiale de l’eau, Angel Simón a commenté que la réutilisation de l’eau sera essentielle pour garantir l’approvisionnement de la ville de Barcelone, et il a demandé à l’administration de la métropole, Àrea Metropolitana de Barcelona (AMB) plus d’investissements pour le réseau d’assainissement et d’épuration des eaux usées de la société. « Depuis des années, AMB comme l’Agence catalane de l’eau ne sont pas à la hauteur des investissements nécessaires à l’amélioration du réseau d’assainissement de la métropole, alors que cela est indispensable si l’on veut progresser vers la réutilisation des eaux usées », a-t-il ajouté.

Angel Simón a illustré ce manque d’investissements en évoquant la rupture du collecteur du Levante, à Badalona en janvier dernier. « Ce problème a mis en évidence l’efficacité de la société Aigües de Barcelona pour remédier rapidement à l’incident, ainsi que la confiance de certaines des administrations avec lesquelles nous avons des relations très fluides, qui ont fait appel à nous pour trouver une solution ». L’exemple du collecteur du Levante confirme, selon le président exécutif d’Agbar, la qualité d’Aigües de Barcelona, « qui continuera d’être l’entreprise qui offre le service le plus efficace et de meilleure qualité dans la région métropolitaine de Barcelone ».

En ce sens, Angel Simón a rappelé que la société Agbar est présente dans 71 pays : « notre excellence y est reconnue, et nous sommes convaincus que nous poursuivrons nos activités durant encore un siècle et demi de plus au service des habitants de la région métropolitaine. Cela nous assure un savoir-faire qui nous permet d’être les plus efficaces pour la prestation du service de l’eau. C’est pour cela que nous croyons fermement à la validité du modèle public-privé, qui garantit le mieux l’efficacité dans le service de l’eau ». Pour Angel Simón, la « re-municipalisation » du service est une idée illusoire, puisque ce service a toujours été municipal.

Quant aux objectifs d’Aigües de Barcelona au cours de ses 150 ans d’histoire, le président exécutif d’Agbar a remarqué : « nous connaissons un certain nombre de succès car nous avons réussi à être en avance sur notre temps et nous proposons un système efficace reconnu à l’échelle internationaleCela a toujours été le cas : lorsque nous avons contribué à bâtir le quartier de l’Eixample, lorsque nous avons obtenu la concession d’exploitation des eaux du fleuve Llobregat en 1953 (concession, a-t-il rappelé, que certains cherchent à présent délibérément à occulter) ou dans notre engagement pour la qualité de l’eau et l’innovation », a-t-il précisé. Pour l’avenir, « nous avons déjà commencé le déploiement de notre orientation DISS (numérique, innovation, durabilité et social) afin de progresser encore. Dans le domaine du numérique, nous sommes sur le point de mettre en marche le Digital Operation Lab à Alicante ; en matière d’innovation, Cetaqua, notre institut de recherche, a reçu cette semaine le prix du meilleur centre de recherche et de collaboration public-privé de la Généralité de Catalogne ; en ce qui concerne la durabilité, nous construisons au Chili la station d’épuration qui deviendra la plus grande bio-usine du monde ; enfin, pour l’action sociale, nous ne coupons jamais la distribution d’eau à des personnes qui ne sont pas en mesure de payer », a-t-il affirmé.

 

Un engagement envers les plus vulnérables

Conformément aux initiatives d’engagement envers les personnes et la société, Angel Simón a rappelé que l’entreprise « a su être en avance également avec la création du Fonds de solidarité dès 2012. Alors qu’aucune administration ou entité ne l’exigeait, nous avons créé un fonds destiné aux familles fragilisées ». Depuis son introduction en 2012, le Fonds de solidarité a accordé des aides qui ont bénéficié à près de 17 000 familles, grâce à un investissement proche de six millions d’euros.

Ce fonds est géré par les services sociaux des municipalités où Aigües de Barcelona est implantée, mais également par des organismes sociaux comme Cáritas Diocesana, la fondation Hàbitat3, la Fondation Mambré et la Croix-Rouge. Le président de la Croix-Rouge en Catalogne, Enric Morist, a précisément tenu à saluer l’engagement de l’entreprise pour le programme d’aide au collectif des réfugiés qui arrivent en Catalogne. Cette assistance a en effet contribué à l’intégration de près de 50 enfants réfugiés en Catalogne en 2016. La Fondation Agbar collabore en outre depuis 2013 avec le programme de cette organisation afin de garantir une alimentation suffisante aux enfants et à leurs familles tout au long de l’année, notamment en période estivale, avec une contribution de 76 euros par enfant et par mois. En référence aux mesures de soutien aux réfugiés, Angel Simón a annoncé que la Fondation Agbar présentera fin juin une action pertinente en faveur de ce groupe.

L’événement a réuni des maires, des conseillers municipaux et des responsables de la zone métropolitaine de Barcelone et d’autres communes catalanes, ainsi que Ferran Falcó, secrétaire général du Territoire et de la Durabilité du Gouvernement de la Catalogne, et Lluís Ridao, directeur de l’Agence catalane de l’eau. Enfin, la journée a été marquée par l’intervention de Takashi Asano, professeur émérite de l’université de Californie à Davis, l’un des experts les plus reconnus du monde en matière de réutilisation de l’eau. Le point culminant de cette rencontre était une lecture de poèmes par l’écrivain et journaliste Fernando Delgado, dans le cadre de la Journée mondiale de la poésie, le 21 mars, et l’interprétation, par Magdalena Mañé, de Cançó a Mahalta, un poème de Màrius Torres mis en musique par Lluís Llach.

Les Nations unies ont décidé de commémorer la Journée mondiale de l’eau 2017 avec la thématique des « eaux usées ». Il s’agit de sensibiliser la population à l’importance de traiter les eaux usées et à réutiliser les eaux régénérées. Garantir la disponibilité de l’eau, sa gestion durable et l’assainissement pour tous est en outre l’un des Objectifs de développement durable de l’ONU.

Nous utilisons des cookies propres et des cookies de tiers pour améliorer nos services, leur rapidité d’accès, et les personnaliser, grâce à l’analyse de vos habitudes de navigation. Si vous poursuivez la navigation, nous considérons que vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus sur notre politique en matière de cookies