Communiqués

Nous faisons l’actualité car les personnes et leur réalité nous font agir.

Fondation Agbar / Communiqués / La Fondation Agbar et la mairie de Barcelone signent le troisième accord pour restaurer le Rec Comtal

5 Mai 2016

La Fondation Agbar et la mairie de Barcelone signent le troisième accord pour restaurer le Rec Comtal

La Fondation Agbar et la mairie de Barcelone signent le troisième accord pour restaurer le Rec Comtal

Le service d’archéologie de la mairie de Barcelone et la Fondation Agbar ont signé, lundi, le troisième accord de partenariat pour encourager des projets de restauration des vestiges du Rec Comtal, le canal médiéval, alimenté par les nappes phréatiques du Besòs, qui a approvisionné Barcelone en eau pendant mille ans, jusqu’au xixe siècle.

L’accord prévoit la poursuite des travaux de restauration de 22 zones du parcours du Rec Comtal, avec des aires de jeu, de repos et d’interprétation des vestiges archéologiques. Une initiative qui permettra de donner de la visibilité au caractère naturel et agricole des espaces annexes, à partir desquels il est possible de récupérer l’eau de l’un des ouvrages hydrauliques les plus importants de la cité comtale. Dans la ville de Barcelone telle qu’elle est aujourd’hui, le Rec traverse les quartiers de Ciutat Vella, Sant Martí, L’Eixample, Sant Andreu et Nou Barris.

L’accord prévoit également la création d’un webdoc, un documentaire interactif avec une interface web proposant au public plusieurs expériences de visites du Rec Comtal. Les vidéos, qui présentent des témoignages de riverains, des entretiens avec des historiens et des archéologues, des banques d’images historiques du Rec, des illustrations et des enregistrements historiques, des reconstitutions en 3D du canal comtal et des canalisations hydrauliques ou des plans anciens géoréférencés, permettront aux lecteurs de découvrir, entre autres, le Rec Comtal sous différents angles : vécu, historique, architectural, urbain, scientifique et technique, etc.

L’accord a été signé en présence d’Ignacio Escudero, directeur général d’Aigües de Barcelona et président délégué de la Fondation Agbar, de Berta Sureda, attaché culturel de la mairie de Barcelone et de Ricard Vinyes, attaché aux programmes de mémoire historique de la mairie de Barcelone.

Depuis maintenant trois ans, le partenariat entre la Fondation Agbar et la mairie de Barcelone a permis le lancement du projet de recherche intitulé « De l’aqueduc romain au Rec Comtal : deux mille ans d’approvisionnement en eau à Barcelone », dont le but est de faire découvrir la valeur patrimoniale et archéologique de ce canal médiéval. Le projet a permis d’identifier une grande partie des éléments du canal comtal et son évolution. Les derniers vestiges archéologiques de la Plaça de les Glòries et de la rue Carrer del Dos de Maig ont accéléré le plan de protection et de réhabilitation du Rec Comtal entre Montcada i Reixac et le quartier de Ciutat Vella, ce qui donnera lieu, dans un futur proche, à la création d’un axe urbain naturalisé pour protéger les vestiges d’un ouvrage clé et ainsi comprendre l’extension et l’évolution de Barcelone aux siècles derniers.

Nous utilisons des cookies propres et des cookies de tiers pour améliorer nos services, leur rapidité d’accès, et les personnaliser, grâce à l’analyse de vos habitudes de navigation. Si vous poursuivez la navigation, nous considérons que vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus sur notre politique en matière de cookies